Loading
Le journal "Libération" retrouve son indépendance
- 14/05/2020 -
[FR] "Libération" va quitter Altice [grand groupe industriel français] pour retrouver son indépendance.
Sur le même modèle que "Mediapart", le quotidien doit intégrer une nouvelle structure à but non lucratif.
"Cette nouvelle structure garantit à Libération sa totale indépendance éditoriale, économique et financière" et sera "présentée aux instances représentatives du personnel", précise le groupe [aujourd'hui actionnaire majoritaire] dans un courriel envoyé en interne et consulté par l’AFP ce jeudi 14 mai.
Huffingtonpost

Après "Mediapart", l'un des grands quotidiens français retrouve donc sa liberté, suivant le modèle unique au monde du “Scott Trust” qui protège depuis les années 1930 le quotidien britannique "The Guardian".
"Le Monde", premier quotidien français, suit un parcours parallèle depuis septembre 2019, en ayant fondé un "pôle d’indépendance" mandaté à refuser "l’entrée d’un nouvel actionnaire de contrôle" dans le capital du journal.
Le Monde

Les medias qui souhaitent conserver ou retrouver une certaine crédibilité aux yeux de l'opinion internationale sont voués à l'indépendance vis à vis du système financier, faute de quoi ils finissent pas se perdre dans la masse des médias commerciaux dont le modèle, basé sur la marchandisation de l'information, a fini par exaspérer le grand public.

Bien que n'appartenant pas à ce secteur, ipernity a suivi spontanément cette voie et a démontré qu'on peut vivre bien sans l'aide de financement extérieurs uniquement voués à entretenir une croissance artificielle et sans réelle finalité.
Que ce modèle essaime le plus possible : c'est une direction que je ne peux que soutenir et encourager. Et qui mettra fin à la course en avant qui aveugle nos dirigeants et nous jette contre le mur à une échéance de moins en moins lointaine.

[EN]
"Libération" is going to leave Altice [big French industrial group] to regain its independence.
On the same model as "Mediapart" in France, the french daily will integrate a new non-profit structure.
"This new structure guarantees Libération its total editorial, economic and financial independence" and will be "presented to staff representative bodies," the group said in an email sent internally and consulted by AFP on Thursday 14 May.
Huffingtonpost

So, after "Mediapart", one of the major French dailies regained its freedom, following the unique model of the "Scott Trust" which has protected the British daily "The Guardian" since the 1930s.
"Le Monde", the leading French daily, has followed a parallel path since September 2019, having founded a "Pole of Independence" mandated to refuse "the entry of a new controlling shareholder" in the capital of the newspaper.
Le Monde

The media that wish to maintain or regain a certain credibility in the eyes of international opinion are destined to be independent of the financial system, otherwise they will end up being lost in the mass of commercial media whose model, based on the merchandising of information, has ended up exasperating the general public.

Although it does not belong to this sector, ipernity has spontaneously followed this path and has demonstrated that it is possible to live well without the help of external funding solely dedicated to maintaining artificial growth with no real purpose.

Let this model spread as widely as possible: it is a direction that I can only support and encourage. And which will put an end to the headlong rush that blinds our leaders and throws us against the wall in a nearer and nearer future.

10 comments

HelenaPF said:

Une excellente nouvelle pour nous, car ainsi nous pourrons, j'imagine, croire enfin en ce qu'on lit!!! Merci à ces deux quotidiens et bravo pour avoir réussi à se libérer du joug de l'Argent!
2 years ago ( translate )

Eric Desjours replied to HelenaPF:

Tout à fait d'accord, Héléna !
Pour cela, mon amie, la presse "papier" (ou anciennement papier) a toujours gardé une aura plus sérieuse que les médias audiovisuels, même après le rachat des principaux nationaux. Une population qui continue de lire la grande presse, que ce soit sur papier ou sur internet, est une population qui garde un œil sur le mouvement du monde, un œil avisé voire critique. Que ces titres comme Le Monde etc. restent en vie montre que rien n'est perdu et que les consciences ne sont pas complètement hypnotisées par l'info spectacle !
Merci pour votre commentaire.
2 years ago ( translate )

Colin Ashcroft said:

Agreed.
2 years ago ( translate )

Eric Desjours replied to Colin Ashcroft:

Thanks, Colin.
2 years ago ( translate )

Jean-luc Drouin said:

Bonjour Eric

Je me suis fait la même réflexion quand j'ai appris que Libération voulait revenir aux valeurs qui ont présidé à sa création dans les années 1970. Le parallèle avec Ipernity n'a sauté aux yeux.

Maintenant, afin que Libération puisse continuer à informer en toute indépendance, il faut l'acheter. Se libérer du" joug de l'argent", c'est bien, mais sans l'argent des lecteurs, l'aventure s'arrête. C'est la même chose pour Ipernity. Médiapart a réussi son pari, pour l'instant, en raison de ses nombreux abonnements.
Tout le monde réclame une presse libre et indépendante. Le problème, c'est que personne ne veut payer.
2 years ago ( translate )

Eric Desjours replied to Jean-luc Drouin:

Bonjour Jean-Luc,

presque d'accord, sauf que "personne ne veut payer" est contredit par la fidélité du lectorat du Monde, entre autres. C'est vrai que c'est un lectorat vieillissant, habitué à acheter le journal chaque matin "en allant au tabac ou au café du coin", ou avant de prendre son train. Les habitudes ont changé et "on" a habitué les jeunes générations à une info gratuite (ou présentée comme telle) et instantanée, mais hélas dépourvue de substance.
Vos reportages à la fois photographiques et textuels, déjà datés, témoignent de ce qu'était la grande presse. Je veux croire qu'elle n'est pas encore morte. Le modèle internet des grands quotidiens prend racine, c'est certain.

Mais comme pour tout on se dirige vers une info à deux vitesses. Où seuls les plus éduqués, et les plus riches, continueront d'avoir accès à une information réfléchie et contextualisée.
Se plaindre des réactions fébriles de la population est dès lors caduque et fallacieux, comme on l'a vu avec la médiatisation de la pandémie où chacun ne fait plus qu'obtempérer aux injonctions à la fois comportementales et intellectuelles des médias dominants...

La diffusion sera plus restreinte, en effet. Ce qui ne pénalise pas ipernity, mais pénalise la liberté d'expression, c'est certain. Sauf si ce modèle se généralise. Ce en quoi je peine à croire, à court et moyen terme...
2 years ago ( translate )

Annaig56 said:

très bonne nouvelle il est vrai,
2 years ago ( translate )

Saluton al ciuj...!… said:

Un bon retour au naturel de la presse libre...!!! Une bonne nouvelle à suivre....!!!Merci .
2 years ago ( translate )

Isabelle Barruhet said:

Une excéllente nouvelle ! Quitter Altice et son pdg mr Patrick Drahi. Tous ces trust qui détiennent plein de choses, çà m'a toujours paru incompatible avec des tas de choses (indépendance, choix rédactionnels ..... etc). Je ne suis abonnée à aucun journaux, car je diversifie mes lectures que j'achète en tabac presse. Enfin si quelques abonnements à des revues spécialisées et surtout mensuelles (comme çà j'ai le temps de les lire).
22 months ago ( translate )

Eric Desjours replied to Isabelle Barruhet:

Votre adhésion me fait plaisir, Isabelle.
En effet, souhaiter une presse indépendante passe par le financement par ses lecteurs. Alors soyons nombreux à l'acheter et à soutenir la libre expression que nous méritons !
19 months ago ( translate )