Loading

Arbres 2

Visible by: Everyone
(more information)

More information

Visible by: Everyone

All rights reserved

Report this photo as inappropriate

5 comments

Djitûze said:

Les fleurs mauves en haut à droite me font penser à "l'arbre aux papillons"...
4 years ago ( translate )

Gérard said:

Je suis comme Francine,je ne connais pas l`essence de ces arbres.
4 years ago ( translate )

Cathy said:

4 years ago ( translate )

Djitûze said:

Je ne connais pas d'arbre à soie dans notre région.
Trop au nord peut-être ?
4 years ago ( translate )

Djitûze said:

Arbre à papillon ? Dangereux pour les papillons !

Il est souvent en fleur, il est beau, très odorant…
Le Buddleia semble accueillant, et attire de nombreux papillons, d’où son surnom, l’"arbre à papillons".
Les insectes ailés aiment y trouver refuge et s’y restaurer, et pourtant…

C’est un faux ami, qui représente même une menace pour certaines espèces de papillons.

Comme l’explique Yves Desmons, du Cercle des naturalistes de Belgique, la plante a recours à une stratégie assez sournoise : "Elle émet des odeurs très fortes qui sont attractives, et présente une couleur mauve qui attire beaucoup les papillons.

Mais en fait, elle a un nectar pauvre en qualité, et riche en caféine.

Dès lors, c’est comme pour les humains, une fois qu’ils ont consommé de la caféine, les papillons y deviennent accros".

C’est alors le début de la fin pour les papillons qui ont succombé à la tentation. Ils passent leur temps à butiner la plante, en vain puisqu’il y a très peu de nectar.

Ils s’épuisent, ne se reproduisent plus, et cette réaction en chaine menace leur espèce.

Pour Yves Desmons, il ne faut donc pas avoir de pitié envers les arbres à papillon : il faut les couper, et si possible, arrêter de les vendre en jardinerie.

Pour l’instant, il est toujours possible d’en trouver en magasin, alors que la plante est répertoriée comme plante invasive, au même titre que la berce du Caucase, ou la renouée du Japon.

Certaines communes, comme Soignies par exemple, commencent à le remplacer par d’autres espèces de chez nous et bien plus intéressantes pour la biodiversité.

Une alternative d’autant plus importante qu’un seul arbuste Buddleia peut produire jusqu’à 3 millions de graines, qui se ressèment à une vitesse fulgurante dans la nature.
4 years ago ( translate )