Loading
L'ECUME DES NUAGES

Dans le crépuscule de tes yeux, j'ai vu un ange s'envolé,

Tout était si paisible, rien de plus éternel que ton visage figé,

comme ces belles statues de marbre des cités antiques si fragiles, si silencieuses, si magiques…

Des étoiles sous tes paupières, emportent ta vie en poussière.

Mes larmes portent le ciel tout entier pour ne pas tomber.

Je te regarde partir doucement, comme on regarde le vent au printemps.

Un peu plus près du firmament, tu reposes maintenant…





LA RECONNECTION

Est-ce toi ?

De l'autre côté là-bas?

Je te touche des yeux, te vois avec mon coeur

Toi mon ange, mon âme-soeur.

C'est étrange le bonheur…



ET SI TU FAISAIS UNE OEUVRE DE CETTE VIE?

PAS UNE OEUVRE PERSONNELLE

MAIS UNE OEUVRE D'AMOUR?

LES MOTS DU SILENCE…

Comme un secret posé sur tes lèvres. Un mystère qui touche l'éternité. Et tes yeux qui me parlent de ces mots pesants de vérité. Pardonne moi de m'être couchée dans les voiles de ton âme, d'avoir pénétrée ton intimité telle la voleuse de ton silence. Pardonne moi de vouloir te changer contre vents et marées. Non, je suis pas une fée qui a le pouvoir de tout créer juste qui a le pouvoir de rêver. Tu n'as pas voulu de ma magie dans ta vie. Tu t'enfuis avec nos rires et tout ce que l'on a pas oser se dire. Je n'aime pas les adieux, tu n'as jamais su les dire. Ainsi, comme le vent tu veux voler, tu as toujours voulu être fort et souffler sur les choses inutiles de ta vie. Tu ne voulais pas être invisible au regard de tout ceux que tu aimais. Je suis tes pas sur le sable comme une trace indélibile de ton passage dans ma vie. Je t'ai fait y entrer, et puis sortir, tu es parti, je t'ai cherché, tu ne reviendras jamais… Pour t'avouer il existe des absences plus encrées que des présences. Tu n'es plus près de moi, mais l'océan, lui ne bouge pas. Je l'aime malgré ses tempêtes et ses mots qu'il ne me dit pas. Il ne me parle pas mais j'aime écouter les mots de son silence. Tu sais j'ai aussi pleurer ton secret. Mes larmes n'ont jamais cessé d'espérer encore te rencontrer… Dans une autre vie peut-être… Tu me manques.

SILENCE

Faire silence, c'est taire peu à peu ses douleurs, ses hurlements intérieurs.

Ce n'est pas le vacarme environnant qui fera taire nos peurs, ni nos colères.

Ce n'est pas une apparente agitation qui nous permettra de trouver la paix en notre coeur.

Ce n'est pas en tournant le dos à notre despoir que nous pourrons faire face à notre vie et retrouver à nouveau espoir.

Le silence est préalable à la création de soi.







DOUTES





Prise entre tes mots

mon ciel est si beau…



Prise par tes rêves

mes bras se lèvent…



Prise par ton sourire

tout peut me nuire…

Prise par ton regard,

est-ce déja trop tard?





<!-- -->



ETRE AUX ANGES



Fais confiance en ce que tu es

Et tu deviendras ce que tu veux être.

Prends conscience de ta beauté et ta conscience sera belle.

Revêts l'habit de la gloire et ta gloire sera éternelle.

Toute ta force est en toi;

mais tu la perds à la croire en dehors de toi.

Avance sans trop te préoccuper de qui tu es.

Tu découvriras ton vrai visage au fil du temps.

Sois qui tu es sans qu'il te soit besoin de savoir qui tu es.

Sois, cela suffit. Cela est tout.









SOLEIL ET LUNE LES AMANTS ETERNELS

Doucement Lune perd de son éclat
Cela ne se voit presque pas.
Le temps s'inscrit sur ses joues
Les marques se creusent sur sa roue.

Mais Soleil continue à l'aimer
Lui qui rêve de l'approcher.
Ce n'est qu'en de rares occasion
Qu'il lui dévoile ses émotions.

Dans le feu d'une éclipse solaire
Se retrouvent les amants solitaires.
Plongeant le monde dans l'obscurité
Ce qu'ils se disent, nul ne le sait.

Ils se sont fait une raison
Rien n'arrêtera la rotation.
Condamner pour l'éternité
A tourner dans ce ciel, se désirer.

Ils ne pourraient faire d'avantage.
Pour eux l'Amour n'a pas d'âge
Alors Soleil de ses puissants rayons
Lui fais parvenir sa passion.

Ravivant la couleur de son voile
Pour témoins des millions d'étoiles
Lune répond de ses reflets argentés
Soleil, Je t'aime à tout jamais











Tu sais…





Un jour, j'ai aimé,

comme la brise chevauche tes cheveux mouillés,

comme tes bises sur mes joues chaudes et salées…





Tu sais, le parfum des muguets…

Tu sais, le parfum des regrets…





Un jour, j'ai aimé,

comme le silence dans mes yeux affamés,

comme l'abstinance des aveux enflammés.





Tu sais, le parfum des muguets…

Tu sais, le refrun des regrets…





Un jour, j'ai aimé,

comme la rosée posée sur tes cils,

comme tes baisers fanés et fragiles…





Tu sais, un jour

j'ai aimé l'amour…

VOILE ACTÉE…

Entre mes plumes, mes rêves et la lune

je m'abandonne aux aurores étoilées.

Alors, tu fredonnes des mots de fortune,

des instants flambants à mes yeux étonnés.



Papillon

Dans tes yeux un pétale.

Un papillon dans du bleu.

Un tourbillon qui s'étale…

Et l'amour au milieu.

1 comment

HelenaPF said:

Oh! chère Frany, qu'ils sont beaux et touchants tes vers!!!!!! tu viens me voir souvent ces derniers temps et je viens de m'apercevoir que tu n'as rien posté depuis 2019! que t'est-il arrivé?
Tu peux m'envoyer un Ipermail, je m'inquiète. Car tu dis être née en 1964 tu n'as donc que 60 ans, jeune encore. alors, que veux-tu, je ne peux m'empêcher de penser à toi... tu pourrais être ma fille qui a eu 64 ans en janvier! Je t'envoie mes bisous affectueux.
Helena
2 months ago ( translate )