Loading
Et un format de plus....

Longtemps, j’ai regardé les hybrides de travers. Je me souviens de la prise en main du premier Pen Olympus. Trop gros, trop lourd, trop encombrant.

J’étais bien content de mon petit Ricoh GRD surtout en raison de sa taille et de son ergonomie incomparable mais les résultats en couleurs n’étaient pas toujours très bons et surtout, les hautes lumières étaient bien souvent grillées ne laissant que des zones blanches inexploitables.

Comme je tenais à avoir sous la main un appareil qualitatif autre qu’un compact (mon Sony HX5V ne m’a jamais convaincu en terme de qualité photo) et que je ne souhaitais pas m’encombrer de mes reflex pour des sorties légères je me suis petit à petit intéressé à ces appareils des temps modernes que sont les hybrides. (Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis dit-on…)

Leur prix est toutefois dissuasif lorsque que l’on aborde n’importe quel modèle neuf. Pour les 600 ou 700€ demandés, on peut s’offrir un joli reflex entrée de gamme bien plus performant mais…c’était sans compter sur les soldes d’été.

J’avais déjà repéré les boitiers Lumix, en l’occurrence le GF1 à sa sortie. Sa bonne compacité dès lors qu’il était équipé d’un pancake ne m’avait pas échappée.

Dernièrement est sorti le GF5. Très compact. Le type de bel objet que l’on aime toucher et posséder. En y regardant de plus près, son prédécesseur(GF3) commençait à se trouver en promo et du coup devenait tangiblement intéressant pour remplacer mon GRD.

En me documentant sur les forums, je me suis rendu compte que les aficionados du micro 4/3 préféraient le GF1 en raison de son coté plus expert (molette arrière, absente d’ailleurs sur les nouveaux modèles et barillet de sélection des modes). Le GF1 n’étant plus disponible, je me suis rapproché des caractéristiques du GF2…Boitier plus compact, même capteur et même philosophie. Cependant, plus de barillet de mode mais apparition d’une interface graphique via l’écran arrière.

Voilà, j’en étais à mes réflexions lorsque je suis tombé sur une offre plus qu’intéressante ! Le GF2 en kit avec le 14mm f : 2.5 pour moins de 300€ (249€ exactement) !!. Ce 14mm lumineux correspondait exactement au 28mm de mon Ricoh GRD ! Bingo.

Ni une ni deux, l’appareil est commandé et mon GRD en vente pour financer son achat.

Mais manque de chance. La poste (honte à eux) ayant « perdu » mon colis, attendu fébrilement 1 mois en vain, il m’a fallu rechercher au plus vite sur le net le même kit que j’ai heureusement trouvé un poil plus cher (mais toujours moins de 300€) et ce, avant mon départ en vacances.

J’ai laissé mes reflex au placard pour mes 15 jours en Haute Provence et j’ai donc emmené le GF2 pour un test grandeur nature.

Au final, je ne suis pas déçu. Le format micro 4/3 gagne vraiment à être connu et je peux dire que même s’il ne concurrence pas la puissance et la polyvalence d’un reflex, la qualité est bien au dessus d’un compact.

Evidemment, prendre toutes ses photos de vacances au 28mm est un choix mais aussi un exercice qui s’est révélé bien moins simple que je ne le pensais. Une focale fixe exige beaucoup dans la composition des images. Un pas en avant, deux en arrière, ne pas hésiter à monter sur les murets, plier les genoux, s’avancer vers son sujet, bref, c’est une autre manière de pratiquer la photo, bien différente de l’utilisation d’un zoom si facile à utiliser

Au global, j’ai trouvé ce 14mm presque trop long dans bien des cas !! Son ouverture à 2.5 permet des flous très intéressants là où les compacts ne peuvent rivaliser.

Le 20mm f 1.7 pana est réputé pour être encore meilleur. Peut être plus polyvalent et plus créatif mais j’ai peur qu’il ne cadre pas assez « large « pour mes besoins. Même avec le reflex, je m’aperçois qu’en pratique, j’utilise beaucoup le grand angle.

Pour ce qui est des résultats, je l’ai déjà évoqué, le couple GF2 +14mm donne de très bonnes images. Les couleurs sont belles (on peut noter une pointe de dominante sur les rouges) et les détails très bons avec le 14mm. Observé à 100% les images révèlent tout le potentiel du capteur. On n’est pas loin du rendu d’un reflex entré de gamme.

Les menus du boitier sont très complets et son interface graphique est très simple et agréable à utiliser. Je n’ai pas fait de réels tests en haut iso, mais à 400, le rendu est déjà satisfaisant. Je n’ai pas remarqué de lissage excessif des images. Un bon point pour Panasonic.

Pour conclure ces premières impressions à chaud, je peux dire que ce format qui devient désormais un réel créneau dans le monde des appareils numériques mérite les plus grandes attentions.

Il existe maintenant un parc d’objectif micro 4/3, que ce soit chez Panasonic ou Olympus qui se rapproche du choix proposé pour les objectifs dédiés APS-C au niveau amateur.

Les prix restent malgré tout élevés et c’est bien dommage.

On chapitre des regrets, ont peut également déplorer le manque de viseur abordable. Celui proposé par Panasonic est hors de prix et n’est semble t’il pas de très bonne qualité.

Je pense probablement acheter à l’avenir le petit zoom extra compact x14/42 sorti chez pana cette année. Il possède une ouverture modeste mais reste un très bon compromis pour le voyage. Il devrait également être très polyvalent en utilisation vidéo ; Domaine que je n’ai pas abordé il est vrai mais que j’ai pu tester sans surprise.

Le GF2 propose plusieurs formats ; Full HD, HD dans deux qualités différentes et des formats MPEG bien moins gourmand en mémoire et cela, en plusieurs formats d’image (16/9-4/3 etc..). Les vidéos sont fluides et de très bonne qualité. Ceci n’à rien d’étonnant venant de Panasonic. Fonction sympa, on peut même extraire une photo d’une vidéo directement sur le boitier.

A propos de format d’image photo, il faut noter que l’on dispose du choix 4/3-3/2 (mon choix perso)16/9 et 1 :1 que j’aime beaucoup et qui me faisait défaut sur le GRD.

En attendant, l’option pancake 14mm me séduit toujours autant et ce petit GF2 sera probablement très souvent mon nouveau compagnon de sortie.

PierreG



2 comments

PierreG said:

Elles arrivent Thierry....juste de Temps de traiter d'autres photos de l'été.
En fait, pour en revenir à mon choix, je pense que pour garder la compacité que je recherchais, je serai tenté de ne rester qu'en focale fixes avec ce boitier. Mais elles sont plus couteuses que le boitier !!
10 years ago ( translate )

PierreG said:

Les photos de Provence ont été faites avec un cran de saturation en moins et je le regrette. En fait, le Lumix a un rendu plutôt doux et neutre. Depuis, j'ai remis la saturation par défaut et poussé un peu le contraste. Le résultat est un peu plus "lumineux".
La prise en main d'un appareil prend toujours un peu de temps..il me reste à tester les raw! Les jpeg sont malgré tout de bonne qualité.
10 years ago ( translate )