Loading
Des vœux pieux
Des vœux pieux.
Enfin plutôt un épieu ...
... que chacun devrait s'enfoncer dans la caboche.

2 ans déjà que les prémices de la pandémie pointaient très loin d'ici : en 中华人民共和国 .
Bien des mois perdus à palabrer sans faim : la COVID est là.
Pour longtemps.
Il est plus que ⌛ de se poser, de s'apaiser.
Je ne parle pas, d'attentisme, de résignation, mais de pragmatisme.
Nombreux sont ceux capables d'élan humanitaire, et nombreux sont les champions d'individualisme opposés à la confiscation du choix, au nom du droit à... : ces "nombreux" sont-ils les mêmes ?
Oui-non-peut-être...

Enfant pour être scolarisée, mes vaccinations devaient à jour.
Pareil pour les copains.
J'ai été infirmière; pour travailler mes vaccinations devaient être à jour.
Pareil pour les collègues.
Heureusement pour les patients.
Heureusement pour moi.
A ce jour, ailleurs loin de notre confort occidental, des millions de personnes ne bénéficient d'aucune des couvertures vaccinales qui nous ont été offertes dans l'enfance.
Pas pareil pour eux.

3 choses m'ulcèrent :
-ceux qui sont prêts à la vaccination, lorsque les autres auront "été vaccinés" (auront été de bons cobayes ?) et qui consententiraient à la piqûre, point pour se protéger, mais pour vaquer à leur quotidien.
-ceux qui ne se vaccinent pas et s'en félicitent, tous barricadés derrière les engagements des copains.
-pire enfin, ceux qui falsifient les carnets de vaccination, "emruntent" des QR code (et)(ou) usent de la complicité de certains praticiens complaisants.

Alors ces vœux "Santé-Bonheur-Prospérité", restent très surfaits; il faut bien bien comprendre, que si le vaccin annuel de la "grippe saisonnière" est ciblé au mieux chaque année, celui de la COVID tout récent, ne peut être qu'une couverture à court ou moyen terme, un coup de poucepied
pour amortir (un peu) la situation sanitaire.

Les chercheurs ne sont pas des prestidigitateurs : ils n'ont pas de lapin dans leur
chapeau.

La COVID fonctionne sur le mode fibre haut débit pour la propagation, sur le mode marche-à-pied
pour l'éradication.

Nos vœux doivent être raisonnés et raisonnables : la santé, oui, la garantie santé sans efforts, non.
Nous ne sommes coupables de rien.
Nous sommes responsables de tout.
Collectivement.
Solidairement.
Impliqués indubitablement, si nous voulons que le schmilblick avance.
Curieusement droits et devoirs cheminent rarement bien de concert : imaginez une voie ferrée dont les rails ne seraient pas parallèles :
bonjour les dégats.
Non moins curieusement, dans tous les dicos de bonne facture, "devoir" précède "droit"... (ça fonctionne pour notre beau pays des droits de l'Homme)

A l'instant mon pote D me dit qu'il est positif : je ne voudrais pas qu'il soit cassé.
:/


4 comments

Anji. said:

... et bravo pour les illustrations ! Que te dire ? Que ça nous est tombé dessus et qu'il faut faire avec. Avec ce qu'on a, Dans l'état. Que faire d'autre ? Râler ne guérit pas ...
5 months ago ( translate )

Ghislaine replied to Anji.:

Faire avec, c'est frappé au coin du bon sens, et tant qu'à faire, sans gâcher les efforts consentis. Les illustrations proviennent de la galerie : 1 puis 2 etc... pour aciduer le quotidien.
;-)))
5 months ago ( translate )

Typo93 said:

Nous savons maintenant qu'Omicron est plus contagieux mais moins dangereux que son prédécesseur. Il faudrait arrêter d'emm... les gens avec des décisions qui changent tout les 2 jours, surtout les enfants. Protégeons avant tout ceux qui sont "à risque" (quitte à en faire une obligation), les autres seront juste des malades sans gravité. Quand une majorité y sera passé, il y aura une immunité collective (jusqu'au prochain virus ?).

J'ai eu D. au phone, il va mieux.
5 months ago ( translate )

Ghislaine replied to Typo93:

J'avais oublié mon 4ème point d'irritation : la valse à 1000 ⌛ qui à coups sûrs n'atteindra pas les sommets du grand Jacques.

Itou, j'ai aussi parlé à notre grand homme !
Je serai parisienne pour quelques jours en mars.
Je vous tiens au courant.
:-)
5 months ago ( translate )