Loading
Conflit de génération?

J'habitais il y a encore pas si longtemps, dans une belle maison, au bord de la garrigue, où parfois seule l'impression de voir pousser les pierres domine.

Mon voisin, retraité depuis peu, ayant passé plusieurs années dans la fonction publique, prenait enfin un repos mérité dans la commune de son enfance. Chasseur, il aime se promener dans la lande, tracer avec ses chiens dans cette nature sauvage, sèche et aride.

Un jour que nous discutions, il me fit part de sa surprise devant ses petits enfants préférant rester devant un écran, de télé ou d'ordinateur, plutôt que de partir à leur tour, jouer dans la campagne. Je me souvenais alors de ces années, où, enfant, je venais dans cette région chez les frères et sœurs de ma grand-mère. Avec mon cousin, chaque jour était une nouvelle découverte, une nouvelle journée de jeux, à courir les vignes, pêcher, se baigner dans la rivière qui coulait au fond du jardin. Dans la maison, qu'une télé en noir et blanc avec les 3 chaînes nationales. Inutile de dire que nous étions bien mieux à l'extérieur.



Hier soir, alors que nous faisions une grillade avec des amis, tous les enfants étaient dehors, à courir et jouer dans les rues protégées d'une résidence d'une station balnéaire de la côte. Les habitants en cette période estivale viennent de toute la France, à part quelques maisons habitées à l'année par des retraités.

Le 14 juillet n'étant pas loin, certains enfants étaient en possession de pétards et, comme tous les gosses du monde, s'amusaient du bruit, de l'odeur à chaque explosion. Les fusées s'envolaient dans le ciel, tout comme les bouteilles en plastique dans lesquelles ils s'amusaient à glisser leurs petits explosifs allumés. La joie de la "bêtise" se lisait sur leurs visages enfantins, leurs yeux brillaient de malice. Et les souvenirs des mêmes instants, quelques 40 ans plus tôt me revenaient en tête même si ma conscience de père s'inquiétait de ce jeu.

C'est alors, que d'un jardin voisin, une voix s'élevait, ralant après ce bruit et la perturbation de leur tranquillité pendant le repas. Un de ces retraités grognon, toujours ralant après un vélo au milieu de la chaussée, ou d'un ballon passant trop près de leur voiture.

Je pris alors conscience de la perte de mémoire que pouvaient avoir certaines personnes, comme si leur jeunesse n'était qu'un lointain souvenir, incapables de repenser à ces moments heureux, qu'ils avaient du aussi vivre un jour. Sans doute préféraient-ils voir les enfants s'abrutir devant une camisole cathodique et préserver ainsi leur tranquillité. Et je me suis dit que finalement, ces résidences "senior" que l'on voit fleurir dans les zones ensoleillées sont une bonne solution pour protéger, non pas nos anciens, mais nos enfants de ces personnes devenues intolérantes ou jalouses de cette joie innocente. Laissons-les avec leurs chiens, leur intransigeance et les regrets de leur jeunesse passée.

La réflexion de mon voisin m'est alors revenue, heureux qu'il existe encore des personnes qui n'oublient pas ces joies d'enfance, et je pense que lui, se serait amusé à allumer quelques mèches avec ses petits-enfants.


Je souhaite garder cette même fraîcheur qui m'habite encore, quand, à mon tour, le gris aura pris possession de mes cheveux, que mon regard sera un peu plus flou, et mes gestes moins assurés. Ce sont ces souvenirs qui me rappelleront ce que j'ai été, et que mon avenir devenant de plus en plus court, leur appartient.

3 comments

Christel Ehretsmann said:

suis moi-même du côté de ce "gris" (même si teint ) dont tu parles dans ce texte pour te désoler de leurs réactions "ronchon"...
pour moi, l'enfance a été lumineuse (je la raconte dans mon blog sous la rubrique perso)
et j'aime entraîner mes petits enfants dans des découvertes analogues

non....toutes les têtes grises ne sont pas forcément castratrices
11 years ago ( translate )

Guilhem replied to Christel Ehretsmann:

En effet, il existe heureusement des personnes, jeunes ou moins, qui gardent l'esprit ouvert. Il faut savoir les apprécier, la morosité et l'égoïsme étant tellement plus visibles.
J'ai parcouru ton blog, et j'ai beaucoup aimé tous tes textes, ainsi que le choix des illustrations. Merci d'ouvrir aux autres ta vision de la vie.
11 years ago ( translate )

Spirit said:

Heureusement qu'il y a des " différences " ..... Joli texte ....
11 years ago ( translate )